Participer au baromètre ‘Innovation Ouverte’ 2015 du MEDEF

Participer au baromètre ‘Innovation Ouverte’ 2015 du MEDEF

Le MEDEF s’est donné pour objectif de promouvoir l’Innovation Ouverte (Open Innovation) dans l’ensemble du tissu industriel français. En 2014, un premier baromètre a montré que seulement 24% des entreprises pouvaient être considérées matures en matière d’Innovation Ouverte. Trois principaux freins à son développement ont été identifiés : la peur de perdre/le vol de la propriété intellectuelle, la peur de perdre le contrôle du processus d’innovation, la distance avec la culture d’entreprise. Le MEDEF vous remercie par avance de répondre au questionnaire du baromêtre 2015 : Cliquez ici  Vos bénéfices : Recevoir, sur demande, un benchmark entre votre entreprise et les autres répondants (dont les réponses resteront anonymes); Découvrir le référentiel développé par Arthur D. Little et bluenove: liste holistique des outils de l’innovation ouverte, pratiques managériales pour ancrer l’Innovation Ouverte dans l’entreprise, indicateurs pour suivre la maturité de l’Innovation Ouverte et ses enjeux pour l’entreprise. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à revenir vers les équipes de bluenove (contact@bluenove.com ). Pensez aussi à vous inscrire au prochain colloque MEDEF Innovation Ouverte le 13 novembre 2015, 08:30 – 13:00 au MEDEF, en partenariat avec l’Association des Centraliens, l’Ecole Centrale, Arthur D. Little, bluenove. Inscrivez-vous ici   Merci de partager autour de vous...

Quel processus d’innovation idéal à 2020 ?

Même si l’on peut reprocher à la notion de processus d’être quelque peu contradictoire avec la dynamique souvent chaotique ou aléatoire de la créativité et de l’innovation, il convient pour la plupart des Managers de l’Innovation d’organiser au sein des entreprises ou des institutions du secteur public un certain nombre d’éléments et de dispositifs autour d’une démarche plus ou moins structurée. Certaines entreprises ont déjà des processus (ex. Stage & Gate) et des méthodes (Design Thinking, Lean Start Up, etc.) d’innovation très formalisés et détaillés (peut être trop ?) tandis que d’autres s’appuient sur des approches basées plutôt sur des dynamiques communautaires ou d’intelligence collective*. En se projetant à 2020 avec les meilleures pratiques d’aujourd’hui (en 2015) et de nouvelles approches émergentes déjà identifiées, je vous propose un processus ou une démarche d’innovation qui s’appuie sur un certain nombre d’entre elles en leur donnant une cohérence d’ensemble. 4 grandes étapes structurantes : Sense Making, Ideation, Decision, Action Inspirées de la démarche du projet Européen de R&D Catalyst auquel bluenove participe avec sa plateforme Assembl, ces 4 étapes expriment bien les enjeux principaux auxquels se confrontent les organisations : donner du sens et de la vision, exprimer les enjeux auxquels faire face, puis à partir de là actionner des dynamiques de créativité pour trouver des idées nouvelles, puis décider lesquelles sélectionner et tester, et enfin se mobiliser autour d’elles pour les mettre en œuvre efficacement. Ces 4 étapes permettent aussi d’y arrimer certaines activités comme celle de Veille, ainsi que les documents et les référentiels qui formulent la stratégie et les valeurs, ou bien encore des dispositifs comme des concours d’idées, des plateformes collaboratives...

Livre Blanc sur les liens entre Open Innovation et Responsabilité Sociale d’Entreprise …

En cette année 2015 de la conférence COP21 sur les enjeux climatiques de notre planète, nous vous invitons à télécharger gratuitement notre Livre Blanc sur l’Open Innovation Sociétale publié en 2014 avec nos partenaires (Caisse des Dépôts, Humanis, Butagaz, SUEZ Environnement et Orange) qui pose et étudie la question des liens entre démarches d’Open Innovation et enjeux de la Responsabilité Sociale d’Entreprise: les entreprises qui développent des stratégies et une culture d’Open Innovation qui visent à mobiliser et à impliquer plus que les autres l’ensemble des parties prenantes de leur écosystèmes dans leur processus d’innovation sont elles plus à même d’intégrer les enjeux du Développement Durable et de la Responsabilité Sociale de l’Entreprise ? A télécharger gratuitement sur Livre blanc bluenove – Open Innovation Societale – 2014 Merci de partager autour de vous...

Paris intelligente et durable. L’intelligence collective en marche avec Assembl

bluenove est fier d’annoncer son partenariat avec la Ville de Paris pour lancer un grand débat public sur “Paris Intelligente et Durable, perspectives pour 2020 et au-delà”, le plan stratégique Smart City de la capitale. Cette mise en débat, une première en France, vise à solliciter les points de vue du plus grand nombre afin d’enrichir et d’affiner le document d’orientation initialement développé par la Ville de Paris. Le débat est accessible sur le lien http://villeintelligente.idee.paris/debat2015 bluenove déploie son logiciel d’intelligence collective Assembl et sa méthodologie combinant trois nouveaux métiers : l’attrapeur, le synthétiseur et le gestionnaire de communautés éphémères. L’attrapeur est en charge de l’extraction des idées-forces dans les conversations en ligne des participants au débat. Le synthétiseur produit un résumé périodique (le plus souvent hebdomadaire) de l’évolution du débat sur la dernière période écoulée. Le gestionnaire de communautés éphémères s’assure de l’engagement ultra-rapide d’une communauté qui n’a vocation à se réunir que sur le temps très court de la consultation. Celle-ci dure en général 2 mois afin de répondre à un double objectif de mise en tension d’un collectif et de production itérative d’un livrable véritablement co-construit par des centaines, voire des milliers de personnes. Les grands principes de la démocratie participative en ligne sont encore à faire émerger. Un article récent dans la Tribune de Frank Escoubès, Président Exécutif de bluenove, expose la vision de bluenove en la matière. Vers un modèle virtuel de démocratie directe qui prendra de plus en plus appui sur le potentiel du débat structuré et argumenté… L’annonce officielle du lancement du débat a eu lieu à l’Hôtel de Ville le 25...

Ce que l’Open Innovation n’est pas …

L’engouement autour de l’innovation ouverte a entraîné un certain nombre de confusions. Beaucoup de concepts sont associés à la démarche comme s’ils y étaient liés de manière nécessaire. Faisons ici la part des choses sur les influences et recoupements, mais aussi sur les différences. Le rachat d’entreprises innovantes Lorsque l’on demandait à parler au directeur de l’innovation ouverte d’une grande entreprise française il y a quelques années, on risquait d’être redirigé vers une personne qui s’occupait de trouver des cibles pour un rachat. En un certain sens, il s’agit là, bien sûr, d’une manière d’intégrer l’innovation externe et il n’est donc pas entièrement illégitime de parler d’innovation ouverte. Mais la pratique n’est pas particulièrement innovante en ellemême et une série de rachats par une entreprise en expansion ne peut guère être appelée « un programme d’innovation ouverte ». Cela ne veut pas dire que la participation financière n’est jamais liée à une démarche d’innovation ouverte, cependant le Corporate Venturing, dédiée à la prise de participation minoritaire dans des start-up ou jeunes entreprises innovantes, est une démarche qui s’insère mieux dans l’OI que le rachat complet. Mais comme le dit Jeff Wiedmann, VP External Business Development de Procter & Gamble depuis 1996, et responsable d’une équipe qui s’occupe de l’identification de technologies et partenaires pour enrichir le portfolio de P&G : « Notre argent ne diffère pas de celui de n’importe qui d’autre. En revanche, nous avons une très bonne connaissance des consommateurs, un système de distribution grandiose et une taille particulière. C’est cela que les entreprises qui décident de travailler avec nous apprécient avant tout. Avec P&G comme partenaire,...