Un concours de startups pour révolutionner la filière papier

Un concours de startups pour révolutionner la filière papier

Martin Duval (Président & COO de bluenove) a eu l’opportunité d’interviewer Frank Gana (Directeur de l’Offre et du Développement) dans le cadre de son dispositif d’Open Innovation lancé en 2016, le ‘Circular Challenge’. Frank Gana, Directeur de l’Offre et du Développement d’Ecofolio   MD/bluenove: Bonjour Frank, pouvez-vous nous rappeler en quoi Ecofolio est au cœur d’un écosystème d’acteurs et de parties prenantes très variées au sein de la filière papier ? FG/Ecofolio: Ecofolio est un acteur au cœur de la filière papier: nous interagissons avec plus de 11 000 clients, nous travaillons en étroite collaboration avec plus d’un millier de collectivités et avons forgé de multiples partenariats avec des opérateurs, des bureaux d’études, des PME innovantes ou encore des laboratoires de recherche. Nous sommes en quelque sorte un catalyseur de la filière et œuvrons chaque jour pour l’inscrire dans une dynamique vertueuse d’Economie Circulaire. Notre ambition est que toute la filière s’inscrive dans une démarche qui fait rimer Ecologie avec Economie, par la concertation et le dialogue. Il est primordial que chacun tienne compte des contraintes des autres acteurs car la chaine de valeur du papier concerne un ensemble de métiers avec des spécificités propres : l’action de l’un a un impact direct sur l’autre, notamment en ce qui concerne la recyclabilité du papier. MD/bluenove: Quel est l’enjeu de demain pour la filière papier ? FG/Ecofolio: Plus qu’un déchet, nos papiers d’hier sont des ressources pour demain. Pour que cette ressource soit compétitive, il faut construire un nouveau modèle écologique et économique alliant croissance et performance. La pérennité de notre filière, porteuse d’emplois et de richesses pour notre pays, repose notamment sur l’investissement en R&D...
Le saut vers l’intelligence collective 2.0 !

Le saut vers l’intelligence collective 2.0 !

Beaucoup utilisent aujourd’hui la notion d’intelligence collective de manières très différentes, y compris pour décrire des processus collaboratifs simples lors de réunions classiques ou d’ateliers de créativité en présentiel avec une dizaine de participants. Mais l’Intelligence Collective est en train de réaliser un véritable saut quantique tant dans ses usages, ses impacts, les domaines qu’elle adresse que dans sa mise en oeuvre. Voilà sept dimensions qui décrivent ce passage à un niveau 2.0 de l’intelligence collective que les entreprises les plus en pointe sont déjà en train d’utiliser. L’intelligence collective 2.0 est: Massive. Au delà de réunir des petites équipes de quelques dizaines d’experts et de managers lors d’ateliers ou de séminaires, les grandes entreprises et acteurs publics comprennent désormais que l’enjeu consiste à mobiliser plusieurs centaines, milliers voire dizaine de milliers de participants pour contribuer à la résolution d’un enjeu majeur ou l’analyse d’une nouvelle opportunité. Digitale. Forts de leur plan de transformation digitale, les grands groupes sont désormais plus matures pour s’appuyer sur des plateformes logicielles de nouvelle génération afin de permettre des débats et échanges riches et transverses en ligne. Stratégique. La plupart des moments et des sujets stratégiques de l’entreprise sont aujourd’hui propices et éligibles à une démarche d’intelligence collective: la planification stratégique, la refonte du modèle de management ou des valeurs, le plan de transformation digitale, la co-construction d’une nouvelle offre innovante, la validation d’un plan de formation auprès des managers, la feuille de route Innovation, etc. Open. Parmi les parties prenantes impliquées dans leurs débats en ligne, les entreprises commencent à être prêtes à rajouter aux échanges entre leurs salariés, des interactions avec des clients, des startups, des étudiants, des partenaires, des experts, etc. Hybride. Les dispositifs mis au point...
L’Intelligence Collective révolutionne le Conseil en Stratégie: pour 5 raisons

L’Intelligence Collective révolutionne le Conseil en Stratégie: pour 5 raisons

Par Intelligence Collective j’entends la capacité de: adresser une question ou un enjeu stratégique (dans une entreprise ou par une ‘smart city’) mobiliser plusieurs centaines ou milliers de participants pour contribuer à un débat en ligne sur une période courte (d’environ 2 mois) pour co-créer un livrable concret (plan d’action, ensemble de recommandations, synthèse d’analyse, livre blanc, etc.) en réponse Cette nouvelle manière de travailler représente une véritable rupture du métier de conseil en stratégie et en gestion de la transformation pour les raisons suivantes: Il existe de moins en moins de personnes qui croient encore que 10 experts sont plus brillants que 10.000 cerveaux. Pas grand chose à ajouter à çà: si vous n’êtes pas d’accord sur le fait que le plus nombreux nous sommes à tenter de résoudre ensemble une problématique, le plus innovants et impactants nous pouvons devenir, ne perdez pas votre temps à lire les points suivants. Les PDGs et le Top Management valorisent désormais autant la qualité de solutions nouvelles que le niveau d’engagement qu’elles sont en mesure de générer au sein de leurs équipes. Tellement de splendides plans stratégiques ne sont pas parvenus à être mis en oeuvre par manque de compréhension et d’appropriation par l’ensemble de l’organisation. En proposant une Version 1 du Plan Stratégique à l’ensemble des collaborateurs en leur demandant de le compléter, l’illustrer d’exemples et de meilleures pratiques, d’y rajouter des idées, d’aider à sélectionner les opportunités à plus haut potentiel, etc. pour obtenir une Version 2 qui inclut l’ensemble des contributions de chacun représente un valeur considérable en terme de vitesse d’exécution pour la suite. De nouvelles compétences sont nécessaires pour...
Participer au baromètre ‘Innovation Ouverte’ 2015 du MEDEF

Participer au baromètre ‘Innovation Ouverte’ 2015 du MEDEF

Le MEDEF s’est donné pour objectif de promouvoir l’Innovation Ouverte (Open Innovation) dans l’ensemble du tissu industriel français. En 2014, un premier baromètre a montré que seulement 24% des entreprises pouvaient être considérées matures en matière d’Innovation Ouverte. Trois principaux freins à son développement ont été identifiés : la peur de perdre/le vol de la propriété intellectuelle, la peur de perdre le contrôle du processus d’innovation, la distance avec la culture d’entreprise. Le MEDEF vous remercie par avance de répondre au questionnaire du baromêtre 2015 : Cliquez ici  Vos bénéfices : Recevoir, sur demande, un benchmark entre votre entreprise et les autres répondants (dont les réponses resteront anonymes); Découvrir le référentiel développé par Arthur D. Little et bluenove: liste holistique des outils de l’innovation ouverte, pratiques managériales pour ancrer l’Innovation Ouverte dans l’entreprise, indicateurs pour suivre la maturité de l’Innovation Ouverte et ses enjeux pour l’entreprise. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à revenir vers les équipes de bluenove (contact@bluenove.com ). Pensez aussi à vous inscrire au prochain colloque MEDEF Innovation Ouverte le 13 novembre 2015, 08:30 – 13:00 au MEDEF, en partenariat avec l’Association des Centraliens, l’Ecole Centrale, Arthur D. Little, bluenove. Inscrivez-vous ici   Merci de partager autour de vous...

Quel processus d’innovation idéal à 2020 ?

Même si l’on peut reprocher à la notion de processus d’être quelque peu contradictoire avec la dynamique souvent chaotique ou aléatoire de la créativité et de l’innovation, il convient pour la plupart des Managers de l’Innovation d’organiser au sein des entreprises ou des institutions du secteur public un certain nombre d’éléments et de dispositifs autour d’une démarche plus ou moins structurée. Certaines entreprises ont déjà des processus (ex. Stage & Gate) et des méthodes (Design Thinking, Lean Start Up, etc.) d’innovation très formalisés et détaillés (peut être trop ?) tandis que d’autres s’appuient sur des approches basées plutôt sur des dynamiques communautaires ou d’intelligence collective*. En se projetant à 2020 avec les meilleures pratiques d’aujourd’hui (en 2015) et de nouvelles approches émergentes déjà identifiées, je vous propose un processus ou une démarche d’innovation qui s’appuie sur un certain nombre d’entre elles en leur donnant une cohérence d’ensemble. 4 grandes étapes structurantes : Sense Making, Ideation, Decision, Action Inspirées de la démarche du projet Européen de R&D Catalyst auquel bluenove participe avec sa plateforme Assembl, ces 4 étapes expriment bien les enjeux principaux auxquels se confrontent les organisations : donner du sens et de la vision, exprimer les enjeux auxquels faire face, puis à partir de là actionner des dynamiques de créativité pour trouver des idées nouvelles, puis décider lesquelles sélectionner et tester, et enfin se mobiliser autour d’elles pour les mettre en œuvre efficacement. Ces 4 étapes permettent aussi d’y arrimer certaines activités comme celle de Veille, ainsi que les documents et les référentiels qui formulent la stratégie et les valeurs, ou bien encore des dispositifs comme des concours d’idées, des plateformes collaboratives...