Rénovons le débat public avec Assembl : retour sur Futur en Seine 2016

Rénovons le débat public avec Assembl : retour sur Futur en Seine 2016

Le millésime 2016 de Futur en Seine, le rendez-vous incontournable de l’innovation et du numérique, était clairement placé sous le signe du renouveau démocratique par le numérique. L’émergence en France d’une Civic Tech est un des faits majeurs de ces derniers mois. Et ce mouvement s’accélère, avec la perspective de la campagne présidentielle de 2017.   Assembl : réinventer la participation citoyenne et l’action publique par l’intelligence collective. Avec Assembl, la plateforme de débat en ligne pionnière qui permet d’entreprendre des démarches de participation citoyenne à grande échelle, bluenove fait le pari de la Civic Tech. Assembl est le premier logiciel open source spécifiquement conçu par bluenove, et soutenu par la Commission Européenne, pour faciliter l’intelligence collective en ligne pour des groupes de grande taille (100 à plusieurs dizaines de milliers de personnes). Il permet de co-produire de la connaissance nouvelle synthétisée dans un document formalisé. Assembl a été utilisé en environnements public (OCDE, Ville de Paris, Français de l’étranger) et privé (SNCF, Crédit Agricole, Société Générale, Groupe Galeries Lafayette, Rexel, EDF, bel…) Pour en savoir plus sur Assembl et la Civic Tech : http://bluenove.com/blog/comment-reinventer-la-participation-citoyenne-et-laction-publique-par-lintelligence-collective/   Hacker Assembl pour s’améliorer ! Et si on réinventait ensemble la démocratie avec Assembl ? Telle était la question posée au hackathon Open Democracy Now! organisé par Democracy OS et Open Law. Pendant 2 jours, nous avons imaginé de nouvelles approches utilisateurs et fonctionnalités pour notre plateforme, autour des trois questions suivantes : Quel serait l’outil idéal de démocratie participative en ligne ? Comment abaisser la barrière à l’entrée dans démarche de participation en ligne ? Comment renforcer les synergies entre dispositifs en ligne et pyhsiques...
Réinventer la participation citoyenne et l’action publique par l’intelligence collective ?

Réinventer la participation citoyenne et l’action publique par l’intelligence collective ?

Est-on capable de concevoir à plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de personnes des nouveaux dispositifs publics ? Peut-on aller chercher l’expertise où elle se trouve et comprendre l’expérience vécue par de nombreux usagers et la consolider sous forme de connaissances nouvelles ? Peut-on imaginer que certaines décisions d’intérêt général soient éclairées par une aide d’un grand nombre de citoyens ? Comment outiller des communautés (associations, collectifs, mouvements spontanés…) pour qu’elles se saisissent de sujets pour réaliser ensemble des transformations réelles ? L’intelligence collective est une réponse à ces questions. Chez bluenove, nous portons la vision de l’intelligence collective « des grands nombres » : c’est-à-dire la capacité d’une communauté à créer des interactions structurées entre ses membres et à coproduire des connaissances et des idées nouvelles. Tout l’enjeu est alors de « mettre en capacité » cette communauté à s’engager dans une démarche de co-production.   5 grandes convictions pour refonder le lien avec les citoyens Le lien entre les acteurs publics et leurs différentes parties prenantes (usagers, entreprises, associations,…) peut être enrichi et productif en partant des convictions suivantes : Chaque individu (usager, utilisateur, citoyen, agent,…) est porteur d’une connaissance, d’une expertise, d’une expérience d’usage qui sont sous-exploitées par les organisations publiques pour se moderniser. L’échange en ligne s’organise, se structure, se séquence, s’anime, se synthétise de manière itérative. Il est possible de faire coopérer le grand nombre (plusieurs centaines, plusieurs milliers de personnes) pour produire ensemble un livrable (une stratégie, de nouveaux concepts, un plan d’action…). Il est possible de prendre en compte l’ensemble des contributions, de les tracer et de les rendre transparentes pour l’ensemble des contributeurs. L’intelligence collective en...
Et si l’on « augmentait » les démarches de design de services ?

Et si l’on « augmentait » les démarches de design de services ?

Le design de services est en plein essor. « L’approche design » est en passe de devenir, en France et dans le monde, une méthode dominante de conception de nouveaux services. Elle réussit à apporter un plus significatif par rapport aux approches traditionnelles déployées dans la plupart des organisations, en se concentrant sur ce qui est le plus important : les clients. Mais déjà, les critiques émergent : ces démarches ne seraient pas scalables, pas assez orientées business, pas assez stratégiques, pas de nature à créer l’engagement des différentes parties prenantes… L’objectif n’est pas ici de dresser les avantages ni les inconvénients du design mais de se poser la question suivante : comment démultiplier l’impact du design de services ? Et si la réponse se trouvait dans le recours à l’intelligence collective…   On peut reconnaître aux approches de design de service, sans être exhaustif, plusieurs vertus pour les organisations privées ou publiques qui se sont engagées dans l’aventure : elles sont « centrée clients/utilisateurs » et reposent sur la compréhension profonde et empathique des besoins et des comportements des clients/utilisateurs, elles prennent en compte la transversalité de l’expérience clients/utilisateurs, elles misent sur la co-construction avec les parties prenantes, elles sont le plus souvent « située » sur des territoires, des sites, des espaces physiques, elles offrent la capacité à représenter, visualiser, tangibiliser de nouveaux modèles de services et produits, elles promeuvent le test en situation d’usage avec des « vrais » clients/utilisateurs.   L’intelligence collective en ligne à la rescousse du design ?   L’hypothèse est la suivante : l’intelligence collective permettrait de combler les limites des approches design et d’en démultiplier l’impact. Les démarches d’intelligence collective en ligne, par...
bluenove, early adopter de l’Alliance pour l’innovation ouverte

bluenove, early adopter de l’Alliance pour l’innovation ouverte

bluenove s’engage dans « l’Alliance pour l’innovation ouverte » lancée par Axelle Lemaire. L’objectif : promouvoir l’innovation ouverte auprès des entreprises en fédérant une communauté d’acteurs autour d’un cadre de coopération partagé. Plus que jamais, l’innovation ouverte est un sujet à l’agenda des entreprises.  Ce 18 décembre 2015 a eu lieu le premier Forum pour l’innovation ouverte à Bercy, organisé par la Direction Générale des Entreprises (DGE), en présence d’Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du numérique. Cet événement a notamment permis de confirmer l’enjeu que représente une coopération renforcée entre grands groupes et start-up. Plusieurs initiatives ont été partagées, à l’image de Plussh avec le Groupe La Poste, Leetchi avec le Crédit Mutuel Arkéa ou encore Short Edition avec Butagaz. Cette dernière initiative est accompagnée par bluenove dans le cadre de la démarche Zagatub le start-up programme du groupe. L’Alliance pour l’innovation ouverte : un cadre, une communauté, 10 principes de collaboration Pour ancrer une dynamique en faveur de la promotion de l’innovation ouverte auprès des entreprises, « l’Alliance » fédère une communauté autour de valeurs partagées qui définissent le cadre d’une relation de confiance équilibrée. Elle s’adresse aux différents acteurs de l’écosystème : entreprises – start-up, grande entreprise, ETI et PME, leurs partenaires et aussi à tous les acteurs qui souhaitent porter les principes de l’Alliance. Ce cadre repose sur quatre piliers qui décrivent les grandes étapes d’une collaboration fructueuse : mieux se connaître, s’ouvrir, se respecter, se projeter. Elle constitue une communauté, dont chaque membre s’engage dans la promotion de l’innovation ouverte autour de dix principes de coopération entre start-up et grands groupes. L’entreprise s’engage à assurer la promotion de la start-up en interne en la...
Innovation dans le secteur public : 6 virages à prendre pour une administration du 21e siècle (Partie 2).

Innovation dans le secteur public : 6 virages à prendre pour une administration du 21e siècle (Partie 2).

Cet article présente une analyse du mouvement à engager dans l’administration pour faire de l’innovation un véritable moteur de transformation. Après le numérique (virage n°1), la co-conception de l’action publique (virage n°2) et l’innovation managériale et collaborative (virage n°3), trois autres virages sont à négocier pour l’action publique : l’intelligence-décision-action collective (virage n°4), l’innovation ouverte (virage n°5), l’innovation territoriale (virage n°6).   Quatrième virage : l’intelligence, la décision, l’action collective. La nouvelle quête semble être de trouver les « nouvelles formes de participation citoyenne ». Les thinktank planchent furieusement sur le sujet, les intellectuels en font la condition essentielle du renouveau démocratique, les administrations tentent quelques expériences, les élus font preuve d’une relative frilosité. L’actualité du moment, c’est la discussion ouverte auprès du grand public sur le Projet de loi « République Numérique » porté par Axelle Lemaire. C’est la première fois en France qu’un projet de loi est soumis à consultation et avis du grand public après son élaboration par le Gouvernement. Alors, coup de communication bien orchestré ou véritable pas en avant vers une démocratie directe ? Ce qui est notable, c’est qu’à l’issue de cette consultation, on peut dénombrer plus de 80 000 votes, près de 6 000 contributions et 10 000 participants. L’exercice a été mobilisateur. A-t-il pour autant été utile ? Seul l’avenir nous le dira. Si on parle de débat à grande échelle, on peut citer l’initiative à laquelle a été associée la commission nationale du débat publique (CNDP). Le 6 juin dernier a été organisé un débat citoyen planétaire sur le climat et l’énergie (World Wide Views on Climate and Energy). Au menu de ce grand exercice collectif, 97 débats...