Communiqué de presse: bluenove accélère son développement avec l’Open Leadership

Communiqué de presse: bluenove accélère son développement avec l’Open Leadership

From Opening Innovation to Opening Organizations…  bluenove dévoile sa nouvelle baseline « Opening Organizations » pour porter sa vision et annonce l’arrivée de Kristy Anamoutou (son profil Linkedin), précédemment  Leadership Development & Culture Change Manager chez Airbus Group. Créée en 2008 pour développer les pratiques d’Open Innovation (Innovation Ouverte) avec une stratégie de marque et un modèle de consulting, bluenove a fusionné en 2014 avec un projet de recherche Canadien pour devenir une startup technologique grâce à la plateforme d’intelligence collective Assembl (www.assembl.bluenove.com) Les effets de cette synergie ont permis de générer 100% de croissance en 2 ans avec un chiffre d’affaires 2016 à 3,5M€, un investissement R&D soutenu et un résultat net positif. La vision de bluenove s’oriente désormais clairement vers l’accompagnement conseil et technologique des grandes organisations, privées et publiques, françaises et internationales, qui souhaitent tendre vers un paradigme nouveau de leadership et de performance : la capacité d’une organisation à mieux mobiliser l’intelligence collective de son écosystème interne (salariés) et externe (startups, PME, clients, freelancers, écoles, partenaires d’autres secteurs, etc), pour plus de création de valeur et plus d’impact sociétal. Un recrutement stratégique pour développer les activités Open Leadership Pour accélérer le développement de cette vision, bluenove renforce son équipe de 40 consultants et développeurs avec l’arrivée de Kristy Anamoutou qui a boosté la culture entrepreneuriale et digitale au sein du groupe Airbus ces dernières années  et qui aura en charge les nouvelles offres Open Leadership. « L’arrivée de Kristy va nous permettre de rajouter l’Open Leadership à nos autres leviers stratégiques que sont l’Open Innovation et l’Intelligence Collective (Assembl) pour permettre à nos clients de devenir des modèles...
Communiqué de presse: lancement du Spark Life Contest en Europe

Communiqué de presse: lancement du Spark Life Contest en Europe

bluenove est fier de coordonner l’organisation et l’animation de ce concours d’innovation Européen et multi-partenaires Communiqué de presse Paris, le 20 mars 2017 thecamp lance le tout premier concours d’innovation en Europe dédié à la qualité de vie :   Spark Life Contest. thecamp, campus international d’innovation, lance avec cinq de ses partenaires fondateurs (AccorHotels, le Village by CA, SNCF Gares & Connexions, Sodexo et Steelcase), le premier concours d’innovation européen dédié à la qualité de vie. L’objectif est de donner de la visibilité et des moyens aux startups qui conçoivent des innovations de rupture capables d’améliorer et de transformer le quotidien dans des domaines tels que le bien-être, l’environnement ou les interactions sociales. Lancé le 27 mars 2017 et ouvert à l’ensemble des startups européennes ayant développé un prototype et ayant une première référence client, Spark Life Contest a pour ambition de faire émerger les technologies et les services les plus innovants et disruptifs dans 3 domaines principaux : Health & Wellbeing : pour toutes les startups qui contribuent à notre bien-être en améliorant nos conditions physique (santé, FoodTech, etc.), émotionnelle et intellectuelle. Spaces & Environment : pour toutes les startups qui proposent des services et solutions intelligentes dédiées aux bâtiments et bureaux. Social Interactions : pour toutes les startups qui participent à la promotion de l’engagement des individus, renforcent les relations humaines et encouragent la coopération. Suite au lancement, une première phase de candidatures consistera en un kick-off tour européen qui se poursuivra jusqu’à mi-mai : Cette étape sera suivie par des phases de sélection et d’enrichissement qui permettront à l’ensemble des candidats de valoriser leurs initiatives innovantes et aboutiront à la sélection de 10 finalistes. thecamp...
Pourquoi bluenove participe au Hacking Health Camp ?

Pourquoi bluenove participe au Hacking Health Camp ?

Le 17 mars prochain, une task-force de bluenove se rendra au Hacking Health Camp de Strasbourg, un hackathon dédié à la création de prototypes innovants en santé ; l’occasion pour nous de revenir sur les motivations qui nous poussent à participer à ce type d’événement. Le secteur de la santé est en pleine transformation. Longtemps, les regards se sont portés sur une R&D extrêmement coûteuse et une course effrénée aux brevets. Aujourd’hui, la transformation numérique met en lumière les limites de ce modèle d’innovation. De nouveaux enjeux apparaissent, les cycles d’innovation s’accélèrent et les acteurs historiques doivent se repenser pour être en capacité d’y répondre. « La santé est un secteur qui se repense. Les nouveaux acteurs bouleversent les codes ! » Le marché n’est plus aux mains de quelques grandes entreprises seulement. De nombreuses startups se sont emparées du sujet et ont su apporter, à l’aide de technologie numériques, des produits et des services innovants. La récente levée de fonds de Doctolib (28 millions d’euros en janvier dernier) témoigne d’ailleurs de l’intérêt des investisseurs pour ces nouveaux acteurs. Les différentes parties prenantes voient alors leur rôle modifié dans la chaine de valeur et les usages en sont impactés. A titre d’exemple, il n’est aujourd’hui plus rare d’entendre que les patients deviennent de plus en plus acteur de leur maladie. Les grands groupes se doivent de réagir vite pour ne pas perdre la main. Ils mettent donc en œuvre de nouveaux moyens pour renforcer la serendipité et accélérer les cycles d’innovation. «L’open innovation est un levier d’accélération de plus en plus plébiscité par les acteurs en place pour innover plus rapidement et...
Gamifier pour mieux régner : la gamification comme levier de la créativité des organisations

Gamifier pour mieux régner : la gamification comme levier de la créativité des organisations

Créer de l’engagement par la génération d’émotions positives, telle est la promesse d’une expérience gamifiée. Ce n’est pourtant pas sa seule proposition de valeur.  De plus en plus, la gamification apparaît comme un moteur dans la libération du potentiel créatif des collaborateurs et des organisations. Dans mon article précédent, j’illustrais à quel point la gamification peut devenir l’un des leviers majeurs de l’engagement des collaborateurs pour les organisations. Cela se traduit par une réduction du turn-over, une hausse de la satisfaction des collaborateurs et une implication d’autant plus forte envers son employeur et son métier. Le renforcement de l’engagement est loin d’être sa seule vertu : la gamification est, en fait, un véritable catalyseur d’innovation pour les organisations. Elle permet la coexistence de logiques de compétition et de coopération qui correspondent aux besoins de l’entreprise créative et innovante. Coopération et compétition : les leviers de la capacité créative d’une organisation ?   Aujourd’hui, l’innovation est souvent décrite comme collaborative : « casser les silos », « renforcer la collaboration dans le groupe », « améliorer la communication entre les équipes » sont devenus des objectifs concrets fixés par les clients de bluenove sur leurs problématiques d’innovation. Associer la coopération et l’innovation semble en effet légitime dans la mesure où la mise en relation de personnes aux expertises différentes montre des résultats très positifs dans la capacité d’un groupe à produire des idées innovantes. La coopération entretient une relation positive avec la créativité (Kratzer, Leenders, & Engelen, 2004). Paradoxalement, la compétition entretient aussi une relation étroite avec l’innovation. En économie, la conception libérale d’Adam Smith prône clairement une production de richesse et d’innovation grâce à un fort degré de compétition...
Les Civic Tech peuvent-elles s’intégrer dans notre paysage institutionnel ?

Les Civic Tech peuvent-elles s’intégrer dans notre paysage institutionnel ?

Depuis plusieurs mois les Civic Tech ont le vent en poupe. Sous cet anglicisme se cache l’ensemble des outils numériques qui renforcent le lien entre les citoyens et les représentants politiques en permettant la co-construction des décisions publiques, l’ouverture des données gouvernementales et la mobilisation citoyenne sur des enjeux précis. En France, les initiatives Civic Tech sont légions : Assembl, développé par bluenove, DemocracyOS,  ou encore LaPrimaire.org font figure de pionnières de l’innovation démocratique. Parallèlement, les pouvoirs publics multiplient les demandes de concertation citoyenne : que l’on songe, par exemple, au budget participatif de la Ville de Paris, qui a mobilisé près de 160 000 personnes, ou encore au débat international sur les villes inclusives, proposé par les villes de Paris et de Medellín et piloté par bluenove grâce à son outil d’intelligence collective en ligne Assembl. Ces projets démontrent l’engouement que connaissent actuellement les Civic Tech. Cependant, sont-elles réellement adaptées à nos institutions politiques ou demeurent-elles un outil d’édulcoration d’un système politique plutôt fermé ?   Des institutions peu propices à la co-construction Lorsque nous regardons chez certains de nos voisins (Scandinavie, Allemagne, Islande…), nos institutions peuvent sembler rétrogrades sur le plan de la participation citoyenne. Cependant, cette culture de la participation citoyenne appartient-elle vraiment à notre ADN politique ? Notre système politique est doublement fermé. D’une part, les Français sont historiquement attachés à l’Homme providentiel. La Ve République est le symptôme de cette inclination à faire confiance à une figure d’autorité. L’épicentre de nos institutions demeure le pouvoir exécutif incarné par le Président de la République. Qu’on ne s’y méprenne pas : les Français sont tout autant attachés au charisme d’un individu...
L’exemple de livrable final d’une démarche d’intelligence collective digitale: Cities For Life

L’exemple de livrable final d’une démarche d’intelligence collective digitale: Cities For Life

A travers sa plateforme d’intelligence collective digitale Assembl, bluenove a organisé une consultation internationale en ligne sur les villes inclusives, en amont et dans le cadre du Sommet mondial sur l’Inclusion, l’Innovation et la Résilience qui s’est tenu à Paris le 21 et 22 novembre 2016. Ce débat public, lancé conjointement par les Villes de Paris et de Medellin, ainsi que leur partenaire People for Global Transformation, avait pour objectif de clarifier la notion de ville inclusive, de permettre aux habitants du monde entier de partager leurs préoccupations et de co-construire avec les citoyens des propositions concrètes pour assurer un développement urbain plus inclusif. Cette consultation a été à la hauteur de son ambition, puisqu’elle a permis la production d’un rapport structuré autour de ce triple objectif de définition, de priorisation des enjeux et de construction d’idées actionnables. Un rapport riche et innovant qui préfigure une façon innovante de produire des connaissances nouvelles avec un grand nombre de personnes. Voici donc l’exemple d’un livrable final d’un débat Assembl avec ses caractéristiques spécifiques : 1. La co-construction de nombreuses solutions concrètes: 45 propositions citoyennes ont émergé de cette consultation. 2. La production de solutions particulièrement innovantes, par exemple: l’expérimentation d’un revenu minimum citadin, l’adoption d’une Charte des Droits et des Devoirs du citadin, l’instauration d’un droit de propriété dans les quartiers informels ou encore l’organisation d’un service civique « e-senior » dispensé par les personnes âgées. 3. Le respect du principe de transparence dans le cadre d’un débat démocratique: les contributions sont présentées sans modification a posteriori et le résumé des échanges reste fidèle à la discussion initiale avec la mise en avant de...