COMMUNIQUE DE PRESSE – bluenove et Village présentent les résultats du Baromètre 2018 de la création de valeur entre start-ups et grands groupes. Pour la deuxième année consécutive, le Village by CA et bluenove ont interrogé start-ups et grands groupes sur leurs relations. Près de 250 personnes ont répondu, laissant apparaitre une nette amélioration des relations. Simplicité et bienveillance ont progressé, la rapidité reste un point à améliorer. Des indicateurs de création de valeur ont également été identifiés.

 Le baromètre 2018 révèle une nette amélioration des relations, une confiance et une bienveillance réciproques. Autre point notable : alors qu’en 2017, start-ups et grands groupes avaient des avis parfois divergents, ils sont plutôt d’accord sur de nombreux points cette année.

Zoom sur quelques chiffres clés

 

Simplicité

  • 84% des grands groupes trouvent que les objectifs de collaboration sont plutôt clairs ou très clairs lorsqu’ils travaillent avec des start-ups ; 71% des jeunes pousses le pensent aussi, soit une hausse de 26% pour ces dernières par rapport à l’an dernier.
  • 77% des grands groupes trouvent que la communication est très facile ou facile avec les start-ups, ces dernières sont 78% à les rejoindre sur ce point.

Bienveillance

  • 72% des grands groupes pensent que leur relation avec les start-ups est équilibrée voire très équilibrée ; 69% des start-ups le pensent également. C’est une hausse de 50% pour les start-ups. On note une belle amélioration quant à la perception de l’équilibre des relations.

Création de valeur

TOP 5 des indicateurs des grands groupes pour mesurer le ROI (Retour sur Investissement) de leurs collaborations avec les startups :

  • Nouveaux usages et expériences utilisateur
  • Gain en termes d’image
  • Accélération du projet
  • Nouveaux clients
  • Optimisation des coûts

TOP 3 des indicateurs des start-ups pour mesurer le ROI de leurs collaborations avec les grands groupes :

  • Augmentation du chiffre d’affaires
  • Nombre de références
  • Plus de visibilité sur leur feuille de route

…mais la rapidité d’exécution reste le point noir de la relation start-up / grand groupe

La rapidité est le seul critère qui n’a pas évolué favorablement cette année.

Côté grands groupes, en 2017, 59% d’entre eux trouvaient que le processus entre la prise de contact et la prise de décision était plutôt rapide ou très rapide avec les start-ups… contre seulement 33% en 2018. Soit une baisse de 44%.

Les start-ups étaient 19% à trouver que le processus entre la prise de contact et la prise de décision était plutôt rapide ou très rapide avec les grands groupes en 2017 contre 29% en 2018, soit une augmentation de 35%.

Ils se rejoignent pour dire que les délais d’exécution sont lents ou très lents, à hauteur de 70% pour les grands groupes, et 75% pour les start-ups.

A nouveau, les deux parties pensent toutes les deux à hauteur de 64% que les délais de paiement sont lents ou très lents

Méthodologie

154 start-ups et 83 représentants de grands groupes ont donné leur avis sur les relations qu’ils ont entretenu cette année, soit une augmentation de 40% de répondants par rapport à 2017. Tous les secteurs d’activité sont représentés allant de la mode au tourisme, en passant par le BTP, les services, les technologies… côté grands groupes et start-ups.

Le questionnaire a été co-créé avec les grands groupes et les start-ups partenaires : Groupe PSA, Vinci Energies, Sodexo, Crédit Agricole, Ideta, Kap Code, Ferpection, Convoicar, Fanvoice, Silkpay mais aussi le pôle de compétitivité Cap Digital et le syndicat Syntec Numérique, Programme #5000startups. Cette année, outre sa diffusion sur un site dédié, les participants ont pu directement répondre aux questions à travers un chatbot sur Messenger via la page Facebook du Village by CA Paris, réalisé par leur start-up Ideta.