des-dauphins-photographies-par-alexander-safonov-chassant-un-banc-de-poissons_111653_w620

 

Un concours d’innovation réussi, le Graal, c’est à la fois une mobilisation à tous les niveaux de l’entreprise, un changement de la culture du « faire » et de la décision, la constitution d’un portefeuille de projets et de partenariats innovants, un pan de communication tout-puissant, et un diagnostic géant de votre organisation. Et si vous pensez le contraire, c’est que vos « concours » gagneraient à être réinventés, quitte à en changer le nom !

 

Un défi, un challenge, un appel, un partage, une dynamique pour tous… S’il y a une chose à marketer, c’est le fond de ce que vous allez accomplir car les futurs participants ne sont pas dupes.

Un challenge d’innovation N’EST PAS un appel à idées pour la communication, un concours d’affiches, la constitution d’un yearbook d’initiatives dites innovantes pour les bons souvenirs, ou toute autre dynamique d’affichage non basée sur la construction de valeur concrète.

 

Un challenge d’innovation réussi, c’est :

  • une mobilisation à tous les niveaux de l’organisation car le challenge prendra si les planètes suivantes sont alignées : les décideurs prennent le risque de s’engager sur le post-challenge sans savoir ce qui en sortira, les participants prennent le risque de proposer et de s’investir sur des projets extravagants, astucieux, culottés ou ambitieux, et enfin les responsables du challenge prennent le risque de secouer les uns et les autres pour que la magie puisse opérer.
  • un changement de culture, une formation par le « faire » pour les participants, qui se retrouvent pour la plupart dans une initiation au lâcher prise face à un problème complexe (l’avenir de l’entreprise ou d’un secteur). Ils se retrouvent pour la première fois à proposer une solution incarnée par eux-mêmes et leur équipe face à des décideurs de taille, et pas seulement à imaginer des solutions dont ils ne seront pas responsables vis-à-vis de votre entreprise… Ca change la donne et la manière de réfléchir, de faire les choses ! Et ca donne du sens, une raison plus fondamentale d’être dans ou proche de l’entreprise. Et une formation pour les décideurs : lorsque vous devez vous jeter à l’eau en face-à-face avec vos collaborateurs ou de parties prenantes nouvelles sur les points forts et les points à muscler de leurs projets innovants par exemple, à nouveau, cela change la donne. Les décideurs vont à la rencontre de l’autre dans une posture nouvelle, au sens propre du terme en se mettant debout et eux assis derrière le grand bureau par exemple, qu’ils n’auraient jamais eue l’opportunité de découvrir et d’expérimenter autrement. Un challenge d’innovation, c’est un moyen extraordinaire de recréer un lien disparu entre « décideurs » et « exécutants », entre partenaires : la rencontre physique autour d’un intérêt commun, l’avenir concret de l’entreprise ou d’un secteur.
  • la constitution d’un début de portefeuille de projets et de partenariats innovants, et qui doit donc être pensé comme tel : à quel portefeuille existant ces projets/partenaires vont-ils s’adjoindre ? Quels objectifs pour cet ensemble de projets/partenaires ? Quelle nature et façon de piloter ce portefeuille en conséquence ? Si vous n’avez pas de réponse à ces questions, ceux qui participeront à votre challenge ne tarderont pas à le sentir, le savoir, le vivre, et le déplorer… Autrement dit, un challenge peut être une merveilleuse excuse pour apporter des réponses à ces questions ! Avant, pendant et après, ces questions se poseront d’elles-mêmes, et collaborateurs, partenaires comme décideurs se retrouveront bien obligés d’apporter des réponses. Le tout est de faire en sorte que ces réponses soient le plus créatrices de valeur possible pour tous !
  • un moyen de communication tout-puissant, car vos participants, vos décideurs, les projets et partenariats qui en découlent sont les meilleures histoires sur lesquelles communiquer pour parler d’innovation : vos clients, prospects, candidats, partenaires et fournisseurs vous le diront. Attention toutefois, la survie de cette dynamique post-challenge est l’enjeu clé à considérer pour que la communication soit tout-puissante dans le temps ! Pensez à filmer la vie du pré-pendant-post-challenge ! Les visages et les attitudes changent, les propos se construisent…
  • un diagnostic géant de l’organisation enfin, car l’analyse de toutes les phases du challenge recèle des réponses à toutes les questions organisationnelles et culturelles que se pose votre entreprise. Qui a été touché par votre appel ? Qui a été curieux, intéressé, inscrit, engagé, participant, votant, parieur, animateur, contributeur, communicant, présélectionné, sélectionné, vainqueur ? Quelles régions, quelles directions, quels départements, quelles fonctions ? Quels types d’idées, de projets, d’équipes ont vécu et passé les différentes étapes ? Tout autant de réponses pour éclairer l’ensemble des enjeux de l’entreprise. L’exemple type, c’est l’arrivée à la ligne finale des cadres supérieurs ou d’innovations molles, qui ont laissé sur la route les collaborateurs excentriques et les innovations de rupture car les différents filtres étaient trop classiques…! 

Et si on en parlait ?

 

Source image : http://www.gentside.com/photographie/des-dauphins-photographies-par-alexander-safonov-chassant-un-banc-de-poissons_pic111653.html