Allo Docteur? Faut il faire un débat sur l’Intelligence Artificielle dans mon organisation?

 

Bonjour Docteur,

Voici mon symptôme : Je sens bien qu’il se passe quelque chose mais je n’en peux plus d’entendre parler d’IA à toutes les sauces.

J’ai eu une idée : qu’en pensez-vous?

Né en 1978, j’ai reçu une éducation négligeant sans doute une question relativement importante  : suis-je irremplaçable en tant qu’être humain?

Les progrès récents, en cours, exponentiels, de toutes les techniques associées au développement de l’intelligence artificielle font que cette question devient de plus en plus cruciale.

Ainsi que son corollaire.
Qu’est ce qui me définit en tant qu’être humain?
Quelles qualités intrinsèques à l’espèce à laquelle j’appartiens sont non reproductibles par un cerveau artificiel?

Je passe aujourd’hui une partie conséquente de mon temps à travailler. J’ai rejoint une entreprise, c’est à dire une aventure humaine visant à remplir une mission de manière coordonnée avec certains de mes semblables, mission à laquelle j’ai la chance d’adhérer.
On me donne un salaire en contrepartie de ce temps de cerveau disponible, que j’utilise afin de contribuer à mesure de mes capacités à atteindre cet objectif que nous nous sommes fixés.
En l’espèce, essayer d’accompagner nos partenaires et clients dans la transition induite par ce changement de paradigme en cours afin de rester pérenne.


Source : Agence NetDesign

Lesquelles des tâches que l’équipe que nous sommes réalisons resteront de notre ressort exclusif ? Lesquelles pourront être effectuées par des machines à l’horizon 2030, lorsque ma fille aînée arrivera sur le marché du travail?

Lesquelles des tâches que les équipes de nos clients réalisent resteront de leur ressort exclusif ?lesquelles pourront être effectuées par des machines à l’horizon 2030?

La plupart des organisations avec lesquelles nous travaillons, quels que soient leur secteur et leur mission, s’interrogent d’une manière ou d’une autre sur les nouveaux modèles d’organisation à mettre en place pour rester performants dans la mission qu’ils se sont eux mêmes donnés, compte tenu de cette évolution.

Pourrait-il être judicieux de créer un format de débat interne à chaque organisation autour de ce débat crucial? Y compris la mienne bien sûr?

La réponse me semble positive, qu’en pensez vous?

D’abord, parce que cela permet de se mesurer à la machine avec ses propres recettes. Une des recette de l’IA consiste à  fonctionner en utilisant des réseaux de neurones, dont l’intérêt est de modéliser l’impact des différents facteurs et leur relation entre eux”

Créer un débat interne sur l’IA, c’est solliciter le  réseau de neurones de l’ensemble de mes collaborateurs pour modéliser l’impact de l’évolution de l’IA sur mon organisation.

Créer un débat interne sur l’IA, c’est aussi répondre aux questions que toute organisation se pose : où l’IA va-t-elle se loger prioritairement dans mon business ? Et comment va-t-elle le disrupter ?

Créer un débat interne sur l’IA, c’est enfin informer, et mettre au même niveau de compréhension l’ensemble des collaborateurs de mon entreprise sur les impacts possibles individuels et collectif de l’IA. C’est sans doute également déminer un certain nombre de peurs abusives. C’est solliciter chaque imaginaire sur la manière dont nous pourrions nous approprier ces évolutions : projets pilotes, nouveaux partenariats, nouveaux modes de formation (à titre personnel j’imagine tout à fait une séance de formation délivrée par Her)

.
Copyright © 2017 Alternative Movie Posters

L’abondance de littérature sur le sujet aujourd’hui est à la fois un signe de l’importance du sujet et un facteur de perturbation.  Il est bon de réfléchir à l’avenir, il est également important de se concentrer sur nos objectifs à un an.

L’organisation d’un débat interne peut permettre de cadrer le mode d’interrogation autour de ces questions pour les contrôler.

L’avenir sera ce que nous en ferons. L’organisation d’un débat collectif est un moyen utile d’informer, puis de responsabiliser l’ensemble des parties prenantes à la construction de notre futur. A savoir chacun d’entre nous.

Se pose ensuite bien sûr la question des sujets à retenir. Notre premier débat public sur le sujet, en partenariat avec The Future Society et Harvard, retenait par exemple les thèmes suivants : Réinventer la relation entre l’homme et la machine, Piloter l’IA pour le bien commun, Reconsidérer les Imaginaires de l’IA, Adapter le travail à l’âge de l’IA. Mais ceci est une autre histoire, je reviendrai vous voir pour solliciter votre avis!

@antoinebrachet