Apprentis d’Auteuil et bluenove (re)donnent la parole aux jeunes à l’approche des présidentielles

5.000 jeunes en difficulté partagent leurs vécus, leurs peurs et leurs rêves à l’approche des présidentielles

Six mois d’accompagnement, quatre consultations distinctes mobilisant plus de 5.000 jeunes, 2.000 collaborateurs et donateurs pour un total de presque 110.000 verbatims recueillis : de décembre 2020 à juin 2021, bluenove a participé à la co-construction massive du plan stratégique et du plaidoyer de la Fondation Apprentis d’Auteuil.

 

Une fondation déjà engagée dans le “penser et agir ensemble”

Fondation catholique créée en 1866 et reconnue d’utilité publique depuis 1929, Apprentis d’Auteuil agit auprès de plus de 30.000 jeunes et 6.000 familles, dans les domaines de la protection de l’enfance, de l’éducation, de la formation et de l’insertion, ainsi que de l’accompagnement à la parentalité.

Soucieuse d’impliquer ses parties prenantes dans son action, la fondation est une habituée des démarches d’intelligence collective. En 2017, elle avait déjà mobilisé en interne ses jeunes bénéficiaires et ses collaborateurs pour construire – à travers une série d’ateliers – son plaidoyer à destination des candidats aux élections présidentielles.

 

Quatre démarches d’intelligence collective, deux objectifs

En 2021, à l’approche des élections présidentielles de 2022, la fondation a fait appel au savoir-faire de bluenove pour aller encore plus loin et mobiliser plus largement ses parties prenantes internes comme externes autour de deux objectifs : la construction de son plan stratégique et celle de son plaidoyer. 

bluenove a ainsi accompagné la fondation sur 4 projets d’intelligence collective

  • La convention des directeurs d’établissements au cours de laquelle bluenove a analysé les contributions des cadres de la fondation – notamment vis-à-vis de leur perception de la jeunesse.
  • La consultation #ReprendreLaParole à destination des jeunes, cadrée, mise en ligne et analysée par bluenove.
  • L’enquête auprès des donateurs analysée grâce à l’outil Assembl Flash de bluenove.
  • L’enquête auprès des collaborateurs de la fondation également analysée par bluenove, avec le même outil.

Parmi tous ces projets, nous sommes, à bluenove, particulièrement fiers du travail accompli dans le cadre de la consultation à destination des jeunes #ReprendreLaParole que nous avons pu mener avec la fondation et ses partenaires l’UNAF, Sport dans la Ville et Bayard ! 

 

#ReprendreLaParole : un pari méthodologique réussi

Alors que les jeunes subissaient de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire, la Fondation  Apprentis d’Auteuil a souhaité incarner son ambition de devenir le porte-voix de la jeunesse en consultant massivement les jeunes en difficulté. L’objectif affiché était ainsi de donner la voix à plus de 5.000 jeunes, entre 13 et 25 ans, pour transmettre leurs préoccupations et leurs propositions à un aux pouvoirs publics et futurs présidentiables !

Plusieurs défis s’annonçaient pour atteindre cet objectif :

  • La culture et les habitudes de communication de la population cible : comment s’adapter aux codes et aux références des jeunes de 13 à 25 ans.
  • Une population cible qui exprime souvent sa défiance vis-à-vis de l’autorité et de ses symboles. Un point de vigilance important lorsque l’organisation à l’origine de la consultation est une institution scolaire et catholique, et que les destinataires du message des jeunes ont un rôle politique.
  • Une population cible difficile à mobiliser avec les leviers traditionnels que nous mobilisons habituellement à bluenove mais avec laquelle nous avions déjà une expérience via la consultation Francophonie de l’avenir de l’OIF.
  • Les réponses souvent laconiques des jeunes lorsqu’ils s’expriment sur un mode ouvert, avec des contributions le plus souvent courtes et qui plus est, ayant trait à des enjeux lourds : leur vécu, leurs difficultés, leurs attentes face à l’avenir. 

La vidéo de lancement de la démarche #reprendrelaparole

 

Malgré tous ces défis, plus de 5.000 jeunes se sont exprimés sur la plateforme « Reprendre la parole », et ce notamment grâce à :

  • La conception d’un questionnaire en ligne ludique dont le contenu a été co-construit avec des jeunes bénéficiaires de la fondation et ses partenaires, allant de collégiens de 4ème en classe SEGPA à des élèves de 1ère en CAP ébénisterie. La rencontre avec ces jeunes nous a ainsi permis de trouver le bon ton et d’éprouver notre argumentaire auprès de jeunes parfois sceptiques.
  • L’organisation – avec les jeunes de la fondation et ses partenaires – d’ateliers de réflexion construits autour du questionnaire et de l’expérience introspective qu’il propose, menés par les équipes de la fondation.
  • La mobilisation de jeunes externes à la fondation que ce soit via :
    • La création d’une campagne sur les réseaux sociaux (Instagram et TikTok)
      pilotée par Apprentis d’Auteuil, créée et menée par l’agence Spintank
    • Le recrutement et l’animation par le biais de neuf rencontres d’une communauté de plus de 30 ambassadeurs et partenaires, membres d’organisations elles aussi engagées auprès des jeunes en difficulté comme l’AFEV, le réseau MFR ou le réseau Salésien Don Bosco. Ces partenaires ont ainsi pu relayer le questionnaire au sein de leurs organisations et, pour les plus engagés, organiser des ateliers de réflexion avec les jeunes en contrepartie d’un accès privilégié aux réponses de leurs bénéficiaires.
    • La mise à disposition d’un kit “micro-trottoir” et la tenue par des bénévoles de l’équipe bluenove de plusieurs sessions de micro-trottoir à l’occasion de distributions alimentaires à destination des jeunes.

.   
L’une des sessions de microtrottoir, organisées par l’équipe de bluenove

 

Un client qui a pu découvrir les coulisses de la technologie Assembl Flash

En 3 mois de consultation, nous avons donc collecté plus de 100.000 contributions. Afin de respecter le calendrier prédéfini avec Apprentis d’Auteuil, le temps d’analyse et de synthèse était limité à trois semaines. Avec l’outil d’analyse sémantique Assembl Flash de bluenove, il nous a été possible de respecter ces délais. Et pour la première fois dans l’histoire de bluenove, nous avons décidé de former nos clients à l’usage de notre outil. En moins d’1h de formation, quatre collaborateurs de l’équipe projet Apprentis d’Auteuil ont pu se saisir des manettes de l’algorithme et découvrir notre outil. Nos clients ont ainsi pu gagner du temps, mais également et surtout mieux s’approprier le contenu de la consultation et ses enseignements. Côté bluenove, nous étions ravis de constater l’aisance avec laquelle ils ont manipulé notre outil.

“Au sein de l’équipe projet d’Apprentis d’Auteuil, nous avons été intéressés par la découverte du clustering sur la solution proposée par bluenove. Cet exercice nous a permis de rentrer dans une compréhension fine des mécanismes de retraitement des contributions et de nous immerger dans la matière brute de la parole des jeunes.”

Camille Noury, directrice du projet stratégique 2022-2026 d’Apprentis d’Auteuill

« Je trouve ça passionnant. Pour vous, ça n’a peut-être plus le goût de la nouveauté, mais pour nous c’est épatant. »

Louis Costa de Beauregard, directeur de cabinet du Directeur Général d’Apprentis d’Auteuil


Le portrait d’une jeunesse fragile mais mobilisée

Et les résultats… ? En attendant la publication du plaidoyer d’Apprentis d’Auteuil à destination des candidats aux présidentielles mais aussi du grand public, début 2022, la consultation aura permis aux équipes de la fondation et ses partenaires de mieux connaitre les jeunes dans leur ensemble, et pas seulement ceux qu’elle accompagne :

  • Omniprésente dans leurs réponses, nous avons pu faire le constat de la souffrance scolaire vécue par les jeunes : les études apparaissant notamment comme leur première source de difficulté (pour plus de 25% d’entre eux).
  • Emblématique, le choix des jeunes d’Omar Sy comme la personnalité connue qui ferait le meilleur prof reflète d’autre tendances en lien avec l’éducation : celui d’une jeunesse qui à travers ses réponses, révèle accorder davantage d’importance au savoir être qu’aux connaissances académiques et qui exprime le souhait de développer des relations moins hiérarchiques et plus égalitaires avec les adultes.
  • Les causes auxquelles les jeunes sont les plus sensibles sont fortement alignées avec l’actualité des dernières années : les jeunes exprimant l’égalité hommes-femmes, l’environnement, la lutte contre la pauvreté et le racisme comme les 4 premières causes pour lesquelles ils aimeraient s’engager !
  • Enfin, si les jeunes nous ont révélé qu’ils se sentaient avant tout stressés et fatigués, nous avons particulièrement été surpris par la sincérité de leurs réponses, nombre d’entre eux assumant leurs besoins et vulnérabilités psychologiques.

 

Touchant au cœur de l’engagement d’Apprentis d’Auteuil pour l’insertion socioéconomique et l’épanouissement des jeunes, cette consultation n’en est pas moins un appel plus large aux pouvoirs publics et à la société civile. Nous avons d’ores et déjà reçu des sollicitations d’autres acteurs qui souhaitent joindre leurs forces à cet effort collectif et nous observons de près l’ensemble des initiatives qui souhaitent porter la cause des jeunes au cœur des débats des présidentielles de 2022.