La consultation pour la conception de la Maison des Mondes Africains est lancée, participez à sa construction !

Collaboration entre bluenove et Inria pour développer une Intelligence Artificielle au service du débat et de la démocratie participative

bluenove, pionnière de l’intelligence collective massive, a l’honneur d’annoncer sa collaboration avec Inria, Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique, dans le cadre de sa stratégie R&D, au service du débat et de la démocratie participative.

 

bluenove accompagne depuis 2014 ses clients privés ou publics sur la transformation de leur organisation et mène de grandes consultations citoyennes et ce, grâce à sa technologie pionnière d’intelligence collective massive “Assembl”. Après une première collaboration initiée en 2018 pour développer de nouveaux algorithmes permettant d’automatiser l’analyse des débats, bluenove a décidé de reconduire ce partenariat avec Inria.

Dans ce cadre, Éric de la Clergerie, chercheur précurseur du Traitement Automatique des Langues (Natural Language Processing – NLP) depuis plus de 25 ans et acteur du développement du modèle de langue français CamemBERT, est nommé au poste de Directeur R&D sur le traitement automatique des langues de bluenove.

 

Déjà début 2021, bluenove lançait la nouvelle version de sa plateforme d’intelligence collective massive “Assembl”. L’ambition : accélérer et automatiser en partie l’analyse précise et opposable de l’expression libre.

Pour Frank Escoubès, co-fondateur de bluenove : « Ce nouveau partenariat avec Inria vient renforcer notre dynamique d’innovation, avec pour objectif la création de solutions pour professionnaliser l’analyse de très gros volumes de textes. C’est d’autant plus crucial dans la perspective des nombreux débats citoyens qui vont apparaître à l’aube des élections présidentielles de 2022. »

Pour Eric de la Clergerie : “Avec bluenove, nous allons pouvoir développer des technologies d’IA en faveur de la démocratie participative et du débat d’idées, et ce en exploitant des contenus textuels riches”.

 

Inria et bluenove vont dès à présent mettre leurs compétences en commun pour développer de nouveaux algorithmes au service du débat, permettant par exemple :

  • l’identification immédiate des expressions rares – les “pépites” du débat – pour s’assurer que la bonne idée est identifiée parmis les centaines de milliers de contributions,
  • le regroupement par thématique des idées exprimées,
  • l’analyse de la structure d’argumentation,
  • l’identification des solutions concrètes proposées par les contributeurs,
  • l’analyse fine de la typologie des profils des contributeurs : idéateurs, solutionneurs, connecteurs, stratèges,
  • la création des cartes symboliques pour permettre de restituer et de visualiser de manière intuitive la complexité d’un sujet traité.

Pour bluenove, les possibilités offertes par l’IA au service du débat sont immenses et ont un rôle à jouer dans la démocratie. Le Web doit devenir “politique”. Il est aujourd’hui synonyme de biais cognitifs, de désinformation, d’infobésité. Notre ambition est de développer grâce à l’IA des technologies qui apportent de la cohérence, de la lisibilité, de la complétude et de la transparence dans l’information qui circule sur une plateforme digitale. Il faut sortir du réductionnisme et du réflexe simplificateur de la contribution en 280 caractères. C’est d’autant plus urgent dans un contexte post-crise sanitaire dans lequel le médium digital devient incontournable !” conclut Frank Escoubes.

Parcours d’Eric de la Clergerie :

Issu de l’École Polytechnique et déjà fasciné par l’IA, Eric de la Clergerie s’est orienté vers une thèse sur la programmation en logique. Après un post-doctorat aux Bell Labs, il rejoint Inria en 1994 comme chercheur spécialiste du traitement automatique des langues (TAL).

Ses recherches, essentiellement sur l’analyse syntaxique, accompagnent les évolutions du TAL, avec le développement de FRMG, une grammaire à large couverture du français. Au travers de divers projets, il a appliqué FRMG sur de nombreux types de corpus (Wikipédia, médical, juridique, textes anciens, tweets, …), en particulier pour de l’acquisition de connaissance et de l’extraction d’information. Il s’intéresse ensuite aux approches émergentes statistiques, avec hybridation avec le symbolique, et ce travail se poursuit avec les nouvelles architectures neuronales, dont les modèles de langues comme CamemBERT.

Contact presse bluenove :

Julie Albet – directrice de la communication

julie.albet@bluenove.com – 07 72 31 95 76