Vous avez entre 15 et 35 ans ? Participez à la consultation citoyenne internationale #Francophoniedelavenir. Votre voix compte !

Consensus inédit sur le Monde d’Après : les résultats des 15 consultations citoyennes

Les Français se sont mobilisés massivement durant la crise autour de 15 consultations citoyennes, afin de partager leurs besoins et attentes nouvelles relatives au « Monde d’Après ». S’en est dégagé un consensus historique autour de 6 enjeux clés.

Toutes ces initiatives spontanées se sont réunies autour d’un collectif d’innovateurs démocratiques, « Après, Maintenant ! », qui s’engage à publier les données collectées en open data.

Le collectif Après, Maintenant ! rassemble ainsi une grande diversité de consultations citoyennes. Ces dernières ont offert la possibilité de s’exprimer sur les grands sujets de société : développement économique, protection de l’environnement, consommation, éducation, et sous diverses modalités (sondages, questions ouvertes, récits…).

Au total, Après, Maintenant ! a réuni près de 200 000 citoyens, et 100 000 contributions.

Ces initiatives et le mouvement inédit qui en est né ont généré un tel engouement que l’exécutif s’en est emparé. Le 3 juin dernier, le Président de la République a mandaté le Président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), afin que l’assemblée puisse « mener les consultations les plus larges pour déterminer et préciser les priorités essentielles qui dans ce moment font consensus ou qui émergent au premier rang des préoccupations de nos compatriotes », dans le cadre de la sortie de crise sanitaire. A cette fin, le CESE a commandé une synthèse afin de restituer l’essentiel de ces consultations. Cette synthèse des consultations citoyennes sur le “Monde d’Après” la crise de la COVID-19 a été remise au Président de la République par Patrick Bernasconi, Président du CESE, le 02 juillet 2020.

 

L’écologie, sujet de préoccupation numéro 1

 

La synthèse identifie six enjeux clés :

  • la préservation de l’environnement
  • la transformation des modes de consommation et de production
  • l’évolution du modèle économique pour le rendre plus durable et responsable
  • un effort en faveur de l’éducation et de la formation
  • le soutien apporté au système de santé
  • le fonctionnement démocratique et la place du citoyen

L’enjeu majeur exprimé par les citoyens est donc la transition écologique : l’accélération vers une société post-carbone est clairement en tête des préoccupations. C’est dorénavant la transition écologique qui forme le socle du consensus citoyen. La prise en compte concrète des défis écologiques et environnementaux passe par la réduction du volume des déchets et de leur impact, la réduction des émissions polluantes, traduite par des propositions portant sur les transports et le logement, et la protection du vivant, manifestée par un appel à une mutation des pratiques agricoles et à la protection des écosystèmes.

À l’époque du Grand Débat National, dans leurs contributions, les citoyens s’en remettaient à l’Etat afin d’impulser les changements requis, via une réglementation contraignante et une fiscalité volontariste (interdire les pesticides, taxer les gros pollueurs, etc.). Un an plus tard, on assiste à un changement de paradigme : la protection de l’environnement devient une affaire personnelle. Il s’agit, pour les participants, de réaliser la transition écologique en transformant concrètement leurs comportements, leurs modes de consommation, leurs modalités de déplacement, et même leurs lieux de vie !

Il est très instructif de voir également dans quelle proportion l’expression des propositions citoyennes recouvre et rejoint les résultats de la Convention Citoyenne pour le Climat (CCC) : 70% de objectifs issus de la CCC apparaissent dans les propositions exprimées spontanément par les participants dans les différentes consultations.

S’exprime aussi nettement un renouveau des modes de consommation et de production. C’est à un modèle de consommation “raisonnée” (consommer local, changer ses habitudes de consommation) et de relocalisation de la production (soutenir l’industrie française et la souveraineté économique, développer les circuits courts, limiter les importations) que font référence les contributeurs. Ils invoquent pour cela une bascule vers un système économique plus soutenable et résilient, qui s’appuierait notamment sur une considération accrue en faveur des métiers considérés comme essentiels. 

Parallèlement, un pivot semble se dessiner autour de l’axe vie privée – vie professionnelle, manifestement lié à l’impact de la crise sanitaire. L’équilibre vie personnelle – vie professionnelle révèle un nouveau pacte social autour de la reconquête du temps pour soi et pour les siens, et l’amélioration du rapport au travail. D’une part, côté sphère privée, un plaidoyer pour un ralentissement des rythmes et pour de nouvelles convivialités avec ses proches. D’autre part, côté sphère professionnelle, une demande forte de télétravail et de formation.

 

Des attentes fortes en matière de gouvernance des institutions et de démocratie

 

Enfin, il existe une attente forte des citoyens d’être associés à la décision publique et au fonctionnement démocratique. Les politiques publiques concernent l’ensemble de la société civile, et les consultations citoyennes démontrent que le moment est venu de définir avec les Français les enjeux de demain. A l’avenir, il faudra, ensemble, élaborer des propositions, c’est tout l’enjeu de la démocratie délibérative, et elle aurait d’autant plus de force si elle s’appliquait sur les territoires et au niveau national. Il s’agit de remettre les citoyens au centre de l’action politique en favorisant davantage les initiatives locales.

Favoriser les expérimentations de démocratie locale et plus participative, créer des comités citoyens… les participants expriment l’attente d’une meilleure représentativité et implication de l’ensemble de la société civile, à tous les niveaux. Les décisions locales et nationales doivent désormais s’appuyer sur des pratiques innovantes de concertation.

Le citoyen demain doit prendre toute sa place dans le processus démocratique, dans une articulation entre la démocratie représentative et participative.

Porteurs des consultations : Bluenove, Braineet, Civocracy, Cognito, Et Après ?,
Framasoft, Futurs proches, Le jour d’après, Ma Voix Compte, Ma Voix Porte, Make.org,
Nodesign.net, Politiker, So Good et Toguna

Contacts presse

Julie Albet, directrice de la communication (bluenove, membre du collectif) julie.albet@bluenove.com / 07 72 31 95 76