Lancement d’une grande consultation de la société calédonienne pour l’avenir de la Nouvelle-Calédonie

Le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie lance une grande démarche participative, pour recueillir les contributions de la société calédonienne.

Le 4 octobre 2020, lors du référendum sur l’indépendance de la Nouvelle-Calédonie, le “non” l’avait emporté à 53,26% des voix. Au lendemain de ce scrutin, le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, s’était rendu sur l’île avec pour objectif de renouer le dialogue entre les forces politiques calédoniennes. 

L’Etat souhaite maintenant élargir les échanges sur l’avenir institutionnel à la société civile dans son ensemble : monde économique, associatif, élus locaux… mais également entendre tous les Calédoniens.

bluenove nouvelle-calédonie

Ce projet s’articule autour de cinq dispositifs, visant à recueillir les contributions des différents acteurs de la société calédonienne : 

    • Une écoute profonde menée grâce à une étude qualitative sur la base d’échanges en face à face avec un enquêteur, complétée par une étude quantitative au moyen d’entretiens téléphoniques (environ 1 100 personnes)
    • Une plateforme numérique, www.notreavenir-nc.fr, destinée à la consultation des corps intermédiaires avec la possibilité pour ces derniers d’être reçus en audition. Le site mettra également à disposition une bibliothèque numérique en ligne
    • La participation de la jeunesse au débat sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie, dès la rentrée prochaine, mi-février
    • Le dialogue avec le monde économique et social
    • L’implication des maires 

Plusieurs thématiques seront abordées dans le cadre de cette consultation, notamment :

  L’indépendance et la souveraineté au XXIème siècle

  L’identité française dans le Pacifique

  Les liens avec la France

 Ainsi que les trois thèmes évoqués par le Président de la République dans son discours du 5 octobre 2020, au lendemain du référendum :

  Le défi climatique et les enjeux environnementaux

  Le développement économique et la répartition des richesses

  La place de la Nouvelle-Calédonie dans l’axe Indopacifique

bluenove est missionné par le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie pour orchestrer la consultation des corps intermédiaires (associations, syndicats, patronats, chambres consulaires, clusters, ordres professionnels…), via la création d’une plateforme numérique.

A cet effet, ces derniers sont appelés à se prononcer jusqu’au 25 mars 2021 sur www.notreavenir-nc.fr, en remplissant un questionnaire en ligne sur les grandes thématiques et notions fondamentales (identité, souveraineté…) associées à la réflexion sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie.

La plateforme permet également à l’organisation de déposer un document pour compléter sa contribution. 

Enfin, les corps intermédiaires qui participent auront la possibilité de s’exprimer directement en sollicitant un entretien qui sera mené conjointement par un représentant des services de l’Etat et une personne qualifiée.

Cet outil a pour objectif de donner la possibilité aux organisations de participer au dialogue actuellement engagé par le ministre avec les acteurs politiques, en apportant une contribution publique à ce débat.

Une bibliothèque numérique comportant une cinquantaine de documents est également mise à disposition sur le site internet, afin de rendre accessibles les textes et accords en rapport avec l’histoire récente de la Nouvelle-Calédonie.

A noter que les particuliers peuvent tout de même accéder à la plateforme, mais uniquement afin de consulter les contributions publiques et la bibliothèque numérique.

 

En savoir plus sur cette démarche

Contacts presse

Cabinet du Haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie

Margot BANTEGNY, responsable du bureau de la communication interministérielle

(+687) 26 64 22 – (+687) 77 71 93 

margot.bantegny@nouvelle-caledonie.gouv .fr

 

bluenove 

Julie ALBET, directrice de la communication

+33 7 72 31 95 76    

julie.albet@bluenove.com