#immo-inno, incubateur de talents

Fin 2017, Eiffage Construction et Eiffage Immobilier lancent leur premier concours d’innovations interne, dédié au logement de demain : le Challenge #immo-inno. Neuf mois de compétition plus tard, une bonne dose d’audace, quelques réunions tardives le soir et le week-end, une motivation hors norme avec l’envie de gagner, trois équipes lauréates se distinguent. L’une d’entre elles, Origami, remporte le concours #immo-inno.

Retour sur cette aventure humaine menée en équipes.

1) LA GENÈSE

En novembre 2017, Eiffage Immobilier et Eiffage Construction invitent les 60 000 collaborateurs du Groupe à participer au challenge #immo-inno. Objectif : améliorer l’expérience client autour du logement. Les salariés sont incités à proposer leurs idées innovantes autour de trois thématiques : mieux vivre ensemble, nouveaux services et nouvelles technologies. Ce ne sont alors pas moins de 262 propositions qui émergent durant la phase d’idéation de novembre à décembre 2017. Une belle mobilisation qui donne raison aux instigateurs du projet : cette question majeure pour tous les collaborateurs valait la peine d’être traitée de façon innovante.

 

 

2) LE CHALLENGE ÉTAPE PAR ÉTAPE

Des 262 idées proposées, 150 sont sélectionnées sur une plateforme, avant d’être regroupées. Puis des équipes se forment afin de porter 34 projets au total. Le jury retiendra les six meilleurs, amenés à participer à la phase d’approfondissement. De mars à mai 2018, commence alors une opération commando pour les six équipes finalistes. Huit semaines pour transformer chaque idée en concept, avec l’aide des équipes de bluenove. « C’était une première pour nous, on tenait à être accompagnés », relate Sofiane Chikh, directeur innovations de la ville chez Eiffage Construction. « Ce sont des méthodes de travail nouvelles pour nous : accélérer des idées et passer d’une matière brute à des prototypes, via un processus de sélection itérative, encore plus sur un temps court et avec des équipes transverses…une sacrée belle aventure humaine ! » Les équipes sont effectivement composées de collaborateurs venant de différentes branches, métiers et régions du Groupe. Ils ne se connaissaient pas forcément au préalable, mais partagent une ambition commune autour d’un projet fédérateur qu’ils souhaitent défendre.

 

Le 6 juin 2018, les équipes pitchent leur projet devant le jury final, composé de représentants du groupe et de personnalités extérieures. Une semaine plus tard, place au verdict : les trois équipes lauréates montent sur le podium à l’occasion de la convention Eiffage immobilier. Le projet vainqueur, Origami, propose des appartements ultra-compacts, meublés et évolutifs, offrant autant de fonctionnalités que des appartements de plus grande taille. Origami permet ainsi de répondre pour partie aux enjeux des centre-ville, où la pression sur le foncier est un frein à l’accession.

 

L’équipe lauréate remporte un A/R pour Las Vegas, à l’occasion du CES 2019. « Ce sont des projets forts en interne, qui rayonnent bien au-delà de la trentaine de personnes qui les portent. Cela a permis de créer une dynamique dans l’entreprise, on parle ainsi davantage d’innovation et on va mettre en action certains de ces projets », se félicite Sofiane Chikh.

 

3) LE BILAN

Il a d’ores et déjà été acté que le projet lauréat va être mis en œuvre. Pour cela, du temps et un budget sont alloués à l’équipe pour travailler sur un POC (Proof Of Concept). Une phase d’expérimentation va être mise en place sur un programme dédié, avant de passer à l’industrialisation dans toutes les régions où est présent Eiffage Construction. Les autres projets ne seront pas en reste, ils sont actuellement à l’étude afin de décider de leur mise en application. Et Sofiane Chikh de conclure : « Ce que je retiendrai d’#immo-inno, c’est la capacité de mobilisation des collaborateurs. Ils se sont sentis investis d’une mission et ont eu envie de donner le meilleur d’eux-mêmes. Le challenge les a tellement motivés qu’ils ont dégagé du temps en parallèle de leur travail, et s’y sont mis à fond sur leur temps libre.»