Retour sur the Next Web Conference 2018 : un festival tech pas comme les autres

Si vous pensiez que Viva Technology était au centre de l’attention mondiale les 24 et 25 mai, c’est que vous ne connaissiez pas encore the Next Web Conference, dont la 13ème édition se déroulait à Amsterdam sur la même période.

Dès la séance d’ouverture (après une session de jonglage et un mini concert pour mettre l’ambiance), Boris Veldhuijzen van Zanten, fondateur et CEO de TNW, nous l’a annoncé : « Ne pensez pas que vous êtes déjà en retard, au contraire, nous sommes au tout début de la cinquième révolution industrielle, alors foncez ! » Après ce pitch, les conférences se sont enchainées sur le machine learning, la blockchain, la créativité, le design, le futur du travail…

The Next Web 2018 en quelques chiffres, c’est 1 immense parc à l’ouest de la ville, 7 scènes, 19 thèmes, au moins 200 speakers, 15 000 personnes et quasiment autant de vélos ! Côté ambiance, imaginez un festival de musique avec une ambiance cool et remplacez les concerts par des conférences : dès l’arrivée sur place, TNW est loin d’être un événement tech comme les autres.

Après deux jours de conférences et de networking, voici mon best of :

1) La tendance à ne pas manquer : les relations émotionnelles se développent entre humains et machines

Une de mes conférences préférées était celle de David Mattin, Global Head of Trends and Insights chez TrendWatching. David Mattin nous a rappelé qu’une tendance émerge lorsqu’apparaît un nouveau moyen de satisfaire les besoins humains. Et justement, l’intelligence artificielle est un véritable tournant qui augmente nos interactions avec les robots. Ces interactions elles-mêmes changent de nature : de fonctionnelles, elles deviennent émotionnelles. De fait, les assistants virtuels sont aujourd’hui de véritables compagnons pour les humains. Un des exemples qui a le plus fait réagir la salle est celui de Gatebox, un assistant virtuel made in Japan qui montre à quel point une connexion émotionnelle peut se développer. Je vous invite à regarder cette vidéo pour vous en rendre compte, elle vaut le détour !

2) La compétence du siècle : la capacité à réduire les distractions dans sa vie pro et perso

C’est un des buzzwords de l’événement : en anglais, indistractible ou comment réussir à ne pas se laisser distraire. C’est l’auteur de « Hooked » qui nous en parle, Nir Eyal. Il nous pose la question suivante : comment gérer les distractions qui nous empêchent de réaliser les tâches que l’on s’est fixées pour la journée ? Pour réussir à accomplir son action, Nir Eyal conseille de planifier le temps nécessaire à l’action dans son agenda (planifier le temps que ça prend plutôt que lister l’action) et d’identifier les potentiels distractions en se demandant si le message, le mail ou l’appel par exemple, va servir à la réalisation de l’action ou non. Si vous voulez développer ce nouveau super pouvoir, l’auteur recommande quatre applis : Forestapp (pour rester concentrer), SelfControl (pour rester concentrer…uniquement pour Mac), TimeGuard (pour protéger son temps de concentration) et  Focus Mate (pour trouver un compagnon de travail et se surveiller mutuellement pendant la session).

3) Le livre à lire si vous voulez sauver notre planète pour les générations futures : « How to fix the future » de Andrew Keen

L’auteur anglais Andrew Keen écrit depuis de nombreuses années pour dénoncer l’impact négatif de la technologie. Il a notamment écrit « Digital Vertigo » en 2012 et « The Internet is not the answer » en 2015. Dans son dernier livre « How to fix the future », il argumente que, en tant qu’espèce humaine, nous avons la responsabilité de faire de notre planète un meilleur lieu de vie pour les générations futures. Pour Keen, la solution réside dans la capacité d’action de chacun. L’Homme est la solution et doit agir autour de cinq piliers clés : la réglementation gouvernementale, l’innovation, le choix des consommateurs, l’engagement des citoyens et l’éducation. Nous devons agir maintenant, car dans 25 ans, le futur sera irréparable…

4) Coup de cœur start-up : Story Chief ou comment une start-up belge permet de co-écrire un article à plusieurs 

Si vous avez un penchant pour le collaboratif, alors vous serez probablement intéressé par la start-up Story Chief. Cette start-up vous permet de co-écrire des articles tout en publiant cet article sur plusieurs canaux d’un seul clic (sites internet, réseaux sociaux, presse, newsletters etc.).

En conclusion, j’ai eu un véritable coup de cœur pour the Next Web Conference et je vous recommande d’y aller l’année prochaine !