SAFARI : une démarche d’intelligence collective pionnière pour Société Générale

Sur trois mois, de décembre 2017 à février 2018, 11 500 collaborateurs de Société Générale en Afrique, à travers 18 filiales, ont été invités à participer à un débat stratégique interne, via la plateforme Assembl, powered by bluenove. Le nom de ce débat : SAFARI, pour Société Générale AFricA RIse.

Retour sur une aventure d’intelligence collective innovante.


1) LES ENJEUX DU DEBAT

 

L’ambition de SAFARI est forte : co-construire le plan stratégique à 10 ans de Société Générale en Afrique. Sur cette plateforme en ligne, disponible en 103 langues, les collaborateurs du groupe sur le continent africain ont ainsi la possibilité de proposer leurs idées et participer à l’écriture de l’histoire du groupe en Afrique pour les dix années à venir. Objectif pour le top management : alimenter la réflexion stratégique à partir des remontées du terrain, et ainsi associer davantage l’ensemble des collaborateurs de la banque à la définition de la stratégie. Selon Alexandre Maymat, responsable réseaux bancaires internationaux, Afrique, Bassin Méditerranéen & Outre-mer de Société Générale, les agents de terrain étant directement au contact de la clientèle au jour le jour, ils sont très bien placés pour connaître les besoins et les attentes, et nourrir ainsi le débat des remontées terrain qu’ils peuvent avoir.

Au-delà de ce premier objectif, le débat Safari est aussi un moyen de faire grandir le sentiment d’appartenance des collaborateurs de Société Générale. Derrière cette consultation se trouve donc un enjeu culturel important pour développer une identité panafricaine et faire de Société Générale une banque africaine à part entière, s’identifiant à cette culture propre.

Ce débat s’inscrit dans l’évolution du modèle de culture managériale du groupe. Société Générale ouvre la porte au dialogue et donne la parole à tous, quels que soient la fonction, le métier ou le niveau hiérarchique. Les managers sont encouragés à inciter les collaborateurs à prendre part au débat en s’exprimant librement.

 

2) LES RESULTATS

 

“ Cette plateforme collaborative SAFARI représente une grande force. (…) Il faut le dire : on donne rarement à l’Afrique l’occasion de s’exprimer. Certaines banques se développent en Afrique sans donner aux concernés (les collaborateurs) la chance de « dialoguer ». C’est distinctif pour Société Générale et pour sa marque employeur ! ”  Sara, contributrice SAFARI

Dès les premières semaines, SAFARI rencontre un écho très favorable. Quatre semaines après le lancement, la participation sur la plateforme SAFARI dépasse 2 000 messages et 2 000 réactions. Le débat a massivement mobilisé les collaborateurs et les analyses se révèlent riches, fouillées et pertinentes sur un premier état des lieux. Les collaborateurs sont interrogés sur trois grandes thématiques : Société Générale aujourd’hui, le cadre de développement et les intuitions pour l’avenir. Rupture du digital, innovation, nouveaux usages des consommateurs, secteur de l’informel…tout est balayé et convergences et divergences apparaissent.

Puis, lors d’une deuxième phase du débat, les collaborateurs sont invités à se prononcer sur différentes options stratégiques et leur mise en œuvre. Une phase riche en idées actionnables et analyses multidimensionnelles (économie, démographie, culture, RSE etc.).

Enfin, une dernière phase de vote et de priorisation conclut le débat. Près de la moitié des personnes inscrites sur SAFARI se prononcent alors sur les 27 convictions qui leur semblent les plus importantes à prendre en compte pour la stratégie de Société Générale à horizon 2028.

Tout au long du débat, la direction du Groupe s’est fortement impliquée. Douze dirigeants ont enregistré des vidéos d’encouragement et de mise en perspective de cette consultation. Parmi eux, Frédéric Oudéa, Directeur Général de Société Générale : « Je sais que nos développements passés mais surtout nos développements futurs reposent sur votre formidable engagement, votre créativité, l’esprit d’équipe qui vous anime à travers le continent et au-delà, et une nouvelle fois ces valeurs partagées qui fondent la culture de la Société Générale et votre appartenance à notre Groupe. »

Au total, depuis le lancement du débat, 11 000 visiteurs uniques se sont rendus sur la plateforme, 30% se sont connectés sur mobile et 5 500 messages ont été postés.

 

3) LE BILAN

 

 La création d’une communauté engagée qui dépasse les frontières

La réussite de SAFARI tient beaucoup à la mobilisation des communautés d’influenceurs, parmi lesquelles la communauté des talents panafricains constituée il y a quatre ans en co-construction avec bluenove.  Ces communautés ont joué un rôle clé dans l’animation du débat sur le terrain dans un climat d’émulation inter-filiales, inter-métiers et toutes hiérarchies confondues. Grâce à cela, le débat a permis de faire émerger une large communauté panafricaine.

 

Un sentiment d’appartenance renforcé

 “J’ai toujours été fière d’appartenir à la Société Générale mais grâce à SAFARI, je me sens fière d’appartenir à la Société Générale Afrique” Fadela, top contributrice SAFARI

Cette consultation a été vécue par les collaborateurs comme un témoignage de confiance donné par le groupe. Ils ont pu exprimer leur avis, leurs idées, partager avec leurs collègues de différents pays et ainsi confronter leurs points de vue. Un sentiment de fierté domine, celui d’avoir été impliqué pour échanger sur les problématiques et les solutions africaines, de s’exprimer sur des sujets qui comptent. Comme le dit Alexandre Maymat dans son témoignage vidéo, « Cette intelligence collective est un moyen de les faire davantage adhérer au groupe et de leur faire comprendre la fierté qu’a le groupe des les compter parmi eux. »

 

Dix champions, top contributeurs du débat, valorisés

« Cela nous a donné le sentiment que nous appartenons au groupe Société Générale et que notre avis compte, c’est un changement majeur le fait que nous soyons associés sur des sujets de nature décisionnelles » Mamadou, top contributeur SAFARI

Parmi les collaborateurs , certains se sont particulièrement investis dans le débat. Dix contributeurs sont sortis du lot. Ils viennent du Ghana, de Madagascar, du Maroc ou encore de Guinée, ils sont contrôleurs de risque, directeurs d’agence : ils ont publié 122 messages en moyenne ! Afin de les remercier de leur implication, ces champions ont été conviés au siège de Société Générale à Paris en mars 2018, à l’occasion des réunions annuelles des managers africains.

Invités à rendre compte de leur participation à SAFARI, ils saluent une expérience humaine forte et très enrichissante, qui leur a permis de se sentir plus proches de leurs collègues des autres pays africains. Florilège de témoignages :

« Safari est un trait d’union qui a permis de réunir toutes les entités géographiques autour d’un objectif commun. Cela a réduit l’espace géographique en un espace virtuel””

“Merci à la Société Générale d’avoir eu le courage d’ouvrir cette porte pour nous permettre d’apprendre et discuter avec les uns les autres”

Tu peux être force de proposition, les bonnes idées peuvent venir de la base”

“Ce n’est pas seulement une affaire de top managers mais l’affaire de tous, sur un sujet aussi important »

 

En conclusion, le débat SAFARI a permis de répondre à des enjeux stratégiques en mobilisant le très grand nombre pour co-créér de la connaissance nouvelle en un temps court et un livrable final que chacun peut s’approprier, tout en détectant de nouveaux talents.

En plus d’ouvrir le champ à de nouvelles façons de travailler ensemble, les participations reçoivent l’engagement de la direction à trois niveaux :

  • Les top contributeurs du débat intégreront le groupe de travail sur la stratégie de la Business Unit (composé d’experts internes et externes)
  • Les projets proposés recevront tous, sans exception, une réponse de la part de la direction
  • Les pays qui souhaitent déployer des consultations similaires à SAFARI seront soutenus et encouragés