Participez à notre consultation citoyenne Médias et citoyens, en partenariat avec 9 médias !

Inscrivez-vous à notre prochain atelier Bright Mirror le 10 décembre 2019, consacré au futur des médias

SWIM 2030, le futur de la natation co-écrit par les salariés et clients de Decathlon

Il y a 10 ans, imaginiez-vous le monde du sport tel qu’il est aujourd’hui ? Aujourd’hui, les changements s’accélèrent et chaque découverte est une opportunité. Et si nous nous demandions à quoi ressemblera le monde et ce que nous, Nabaiji, serons dans 10 ans ?

En Mai 2019, Nabaiji lance une consultation en ligne ouverte à tous sur le futur de la natation : SWIM2030. L’objectif est d’imaginer collectivement le futur de la natation et de définir la vision de la marque, dans une démarche totalement ouverte sur l’extérieur. Les nageurs, clients, ou encore partenaires sont invités à participer, au même titre que les collaborateurs de Nabaiji et de l’ensemble des autres marques de Decathlon. La consultation est flash : en 5 semaines, un débat et une session d’évaluation qui a recueilli plus de 15 00 votes ont permis d’identifier 30 défis d’avenir et 160 pistes de solutions pour y faire face. Les pistes de solutions vont du concept rupturiste (la culture Decathlon inspire !) à la réinvention de la vocation des magasins.

SWIM 2030 est une démarche exceptionnelle parce qu’elle constitue un pilote pour le groupe Decathlon, qui souhaite co-écrire sa vision avec ses 90 000 salariés dans 43 pays, et surtout ses millions de clients passionnés de sport.

 

Le pilote d’une ambition mondiale

2018 marque la naissance d’une idée un peu folle au sein de Decathlon : la marque de sport française, leader sur son marché et enseigne préférée des français, souhaite réaliser une démarche mondiale de co-écriture de sa vision à horizon 2030, en impliquant l’ensemble de son écosystème. Tout le monde aura la possibilité de participer : passionnés de sports, clients, collaborateurs, partenaires, fournisseurs, responsables associatifs… tous ces acteurs, riches de la diversité de leurs points de vue, sont invités à partager leurs idées sur la pratique et le rôle du sport dans 10 ans. Cet exercice d’intelligence collective devra permettre à Decathlon d’identifier aujourd’hui les défis que la marque devra relever demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“Dans le cadre de l’exercice Vision 2030 de Decathlon, nous savons que nous voulons ouvrir la démarche à autant de personnes que possible. Nous avons alors pensé à utiliser des plateformes d’intelligence collective. Mais avant de les utiliser à l’échelle mondiale, nous voulions en tester quelques-unes localement” 

Charlie Felgate, Decathlon Vision Leader

 

Vous connaissez sûrement Decathlon et ce qui a fait sa force : tester au plus vite sur le terrain, avant un déploiement à plus grande échelle. Peu d’entreprises incarnent aussi bien le « test and learn » et l’essence des designers. Cette approche lui a permis de se hisser parmi les entreprises françaises les plus innovantes et les plus aimées. Decathlon est profondément une entreprise de salariés-utilisateurs. Ils sont passionnés par ce que tout le monde croit impossible et par la réalité quotidienne que cet impossible pourrait devenir. Ce sont tous des concepteurs-testeurs, donc leur Vision 2030 devrait étonner le monde entier en 2020 !

C’est ainsi que début 2019, Decathlon identifie trois spécialistes en intelligence collective, tous partenaires potentiels pour l’accompagner dans le projet Vision 2030. La marque confie à chacun le soin de réaliser un premier accompagnement pour le groupe dans le cadre d’un pilote. 3 expérimentations lives, sur des sujets de fond (l’avenir de la natation, les savoir-être du groupe ou encore la conception de leur futur campus). Cette approche, novatrice et révélatrice de la culture de Decathlon, permet au groupe de tester les plateformes et les prestataires. Et Decathlon a décidé que le choix du prestataire se ferait par la voix de l’utilisateur : le meilleur Net Promoter Score, les meilleurs retours, les meilleures capacités à vivre l’exercice massif de la Vision 2030 en harmonie avec leurs équipes d’après la core team de 15 personnes.

 

SWIM 2030, un sprint visionnaire de deux mois

Aujourd’hui, nous souhaitons vous raconter comment nous avons vécu ce pilote, pour leur marque de natation Nabaiji. L’ambition de Nabaiji est similaire à celle que souhaite réaliser Decathlon : définir sa vision à 10 ans dans le cadre d’une consultation mondiale, ouverte à toutes et à tous. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« L’ambition est de co-écrire notre rêve pour la natation. Notre objectif est de rendre cet exercice le plus ouvert possible car nous croyons à l’intelligence collective et nous pensons que les bonnes idées sont partout. » 

Aline Gable – Nabaiji Leader

 

ÉTAPE 1 : De fin avril à mi-mai 2019, les collaborateurs de Nabaiji sont d’abord invités à mener deux initiatives qui seront ensuite partagées au reste du monde : partir à la rencontre de leurs réseaux de proximité (clients, partenaires, fournisseurs, amis…) pour réaliser des interviews sur leur vision du futur du monde, du sport et de la natation ET se projeter dans le futur en écrivant à plusieurs des petits histoire rêvées sur le futur de la natation, dont voici un extrait :

“We are in 2030 and water is now legally protected: no way to use massive quantity of water in personal or collective swimming pools! Thus, sport companies and government have joined their talents and budgets to find the solution: water for swimming has been replaced by small natural translucid balls…”

 

ÉTAPE 2 : Mi-mai, une grande rencontre interne à Nabaiji permet de lancer la dynamique 100% ouverte de débat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“Aujourd’hui nous avons réfléchi à ce que la natation sera demain, à ce que Nabaiji sera demain. Et surtout on a tout mis en ligne et on espère que beaucoup de gens vont écrire et partager avec nous, vont partager leur rêves et leurs envie de ce qu’il veulent que Nabaiji soit demain” 

Damien Saumureau – Leader Innovation pour Nabaiji 

  

A l’ouverture du débat en ligne, l’ensemble des participants peut contribuer  : 

  • En proposant sa vision ou en débattant sur les visions des autres.
  • Ou en écrivant et en enrichissant des histoires optimistes sur le futur des sports aquatiques.

 

 

Tout au long de la consultation, les contributions des participants sont lues et analysées par une équipe dédiée au sein de Nabaiji. Sa mission est d’extraire et de regrouper les tendances, les challenges et les solutions proposées. 

C’est sur la base de ce travail que mi-juin, après un mois d’échanges, s’est ouvert un vote. L’ensemble des participants a été invité à élire les éléments de vision et les perspectives les plus désirables pour le monde demain, et à écarter celles qui seraient les moins souhaitables. Ce travail a permis d’identifier les opportunités et champs de développement prioritaires pour Nabaiji, mais également des zones de vigilances : que doit-on éviter de faire ? 

Tous les salariés de Nabaiji ont utilisé ces résultats pour écrire la vision finale de la marque à 50 personnes en nourrissant sa feuille de route innovation et des initiatives autonomes.

Les résultats seront diffusés sur le site de la marque.

 

QUELQUES EXTRAITS SUR LES 4 THÉMATIQUES

NAGER EN 2030 : “Nous aurons une vrai croissance de la nage en milieu naturel versus la nage en piscine et que pour cela il y a de vrais progrès à faire sur les équipements”

S’ÉQUIPER EN 2030 : “Les produits Nabaiji seront modulaires. Pas d’offre préconçue, on assemble son produit depuis une banque de composants en fonction de son besoin”

NAGER RESPONSABLE : “Faites nous ramener en magasin nos maillots usés, nos bonnets déchirés, nos claquettes abîmées et créez du matériel neuf à partir de l’ancien”, “Ma combinaison se répare en utilisant directement le plastique présent dans l’océan.” imaginait à l’oral un collaborateur !

MOI, AMBASSADEUR NABAIJI EN 2030 : “[Demain un collaborateur Nabaiji pourra être] vendeur 2 jours, prof de natation 2 jours et designer 1 jour”

 

Plus de 10 000 visiteurs se sont rendus sur la plateforme digitale, attestant de l’intérêt et l’engouement pour l’initiative. La provenance des contributeurs assure une bonne couverture mondiale avec une majorité des personnes localisées en France, suivie par la Chine. Par ailleurs, un équilibre de participation entre les decathloniens et les externes a été observé. Les contributeurs actifs ont été remarquables par la qualité de leurs idées, plus que la quantité, quelques centaines d’actifs ayant contribué.

Et parmi les sujets les plus abordés ? L’engagement écologique, social et la proximité avec les utilisateurs génèrent le plus d’échanges. Ces sujets figurent maintenant plus que jamais parmi les priorités de Nabaiji.

 

Article co-écrit par Pierre Bisson et Natacha Dufour